Colloque sur les « Femmes surnaturelles »

Colloque sur les « Femmes surnaturelles »

Tableau de Sophie Hogday

Colloque  du CERLI : « Femmes surnaturelles dans la fantasy et les genres apparentés » : il se déroulera à l’Université du Littoral Côte-d’Opale les 28-29 mai prochains.

Fabienne Leloup et Jean Hautepierre à L’Eurydice, le mercredi 4 mars à partir de 18 heures.

Fabienne Leloup et Jean Hautepierre à L’Eurydice, le mercredi 4 mars à partir de 18 heures.

Lecture(s) et dédicaces au café artistique L’EURYDICE ( Paris 5è) : le 4 mars.

Café artistique L’Eurydice

79 rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris. Métro : Cardinal Lemoine.

Quelques informations sur l’auteur-e

Etudiante, éprise d’aventures un peu sombres, sous les signes duellistes d’Eros et Thanatos, Fabienne Leloup se lance dans une écriture où  son imagination  ne connaît ni limites,  ni tabous.

Elle se fait remarquer par Alain Dorémieux, premier écrivain fantastique de sa génération et rédacteur en chef pendant vingt ans de la revue Fiction. Dorémieux décèle en Fabienne Leloup une pierre brute à polir. Dans les années 90, ils travaillent ensemble. Mais Fabienne, poursuit en parallèle une préparation  à l’agrégation de lettres.

Elle publie des recueils de nouvelles fantastiques, dont  Limbes Obscurs aux éditions Pierron. Puis son premier roman, Soie Sauvage,  qu’elle n’avait cessé de travailler, est publié aux éditions Nestiveqnen.  Soie Sauvage est salué par l’enthousiasme des initiés du genre et l’admiration des profanes. Il est récompensé du prix « Armée des 12 singes », meilleur premier roman, en 2005 aux Utopiales de Nantes.

En 2007, le second roman de Fabienne Leloup, un thriller, Le Parfum de l’Ombre est publié aux éditions Ragage.

Fabienne se passionne pour les sociétés secrètes et s’oriente donc vers un genre différent, le roman historique. Elle consacre une biographie romancée, consacrée au personnage de Maria Deraismes, bourgeoise éclairée du XIXe siècle, acquise aux droits de la femme et fondatrice en 1893 de l’obédience maçonnique,le Droit Humain : la première à accueillir indifféremment hommes et femmes.Le roman sur Maria Deraismes est publié aux éditions Michel de Maule, en 2015.

Aujourd’hui Fabienne Leloup est revenue vers le fantastique, à travers des nouvelles qui paraissent régulièrement dans les revues spécialisées et à travers son blog, « Symboles et Analogies » où elle passe en revue l’actualité littéraire et artistique dans le domaine du « fantastique ». Elle est membre de l’association O.D.S ( œil du sphinx), présidée par Philippe Marlin.

Nourrie de romans gothiques britanniques du XIXe, de littérature symboliste et surréaliste,  autant que d’auteurs d’anticipation américains de la seconde moitié du vingtième siècle, Fabienne Leloup veut redonner à ce genre littéraire, toutes ses lettres de noblesse. 

 

Elle vient de publier un roman inspiré par l’actualité ( les maisons de retraite), par  le terrorisme, qui revisite le thème de la communication avec les morts : Corps fantômes, aux éditions Ramsay.

Son but en tant qu’écrivaine : faire passer des valeurs humanistes, apporter un souffle de spiritualité via un fantastique philosophique.

« Vice pur », ma dernière nouvelle sélectionnée par Jean-Pierre Andrevon.

« Vice pur », ma dernière nouvelle sélectionnée par Jean-Pierre Andrevon.

A propos de « corps fantôme »

%d blogueurs aiment cette page :